Biographie

IMG_3401

Naissance le jour où le MLF dépose une gerbe de fleurs sous l’Arc de Triomphe en hommage à la femme du soldat inconnu. Pour la date exacte, je vous laisse chercher 🙂

1976 : Apprentissage de la lecture. Un monde fabuleux s’ouvre à moi en compagnie de Tintin, Black et Mortimer, Yoko Tsuno, Robur le Conquérant et autres aventuriers.

1977-1981 : Années Goldorak, Capitaine Flam et Albator. Premiers romans adultes avec Marcel Pagnol. Plongée dans l’univers Marvel avec une préférence pour les 4 Fantastiques, Iron Man et les X-Men (enfin, surtout Tornade et Serval)

1981-1985 : Lectures de Tolkien, de Jimmy Guieu (oui, l’ufologue), d’Asimov et de Barjavel. Décision d’être chirurgien plus tard, après avoir regardé à la télévision une émission médicale. En attendant, lecture frénétique de tout ce qui me tombe entre les mains y compris San Antonio d’où un enrichissement important de mon vocabulaire, mais pas comme l’auraient souhaité mes parents. Mon côté romantique fond devant le ténébreux Joffrey de Peyrac de la marquise des Anges. Au cinéma, je tombe amoureuse de Sean Connery dans « Highlander ». Découvre avec joie l’humour des Nuls après celui de Desproges et Coluche. Claque métaphorique avec la première (et seule légitime 😉 trilogie Star Wars. Lecture du cycle de Terremer d’Ursula K. Le Guin en écoutant les contes de ma mère l’Oye de Ravel. Un délice.

1985-1989 : Années lycée. Découverte de Dune. Je comprends que je ne suis définitivement pas faite pour les maths (ni pour la philosophie). Pierre Bordage devient mon auteur préféré de SF.

1989-1998 : Années médecine. Une amie me met entre les mains le cycle de Ténébreuse, la ballade de Pern et la Belgariade. Franche rigolade avec le tarnier de Gor, je m’amuse à psychanalyser l’auteur. Constate pendant toutes ces années qu’il est difficile de lire plusieurs livres par semaine et de réussir ses examens.

1998-2005 : Je deviens bretonne d’adoption. Lecture en mode fan de Robin Hobb, Peter F. Hamilton, Dan Simmons, Stephen R. Donaldson. Trouve décidément que Viggo Mortensen incarne magnifiquement Aragorn au cinéma.

2005-2012 : Quelques enfants plus tard et une vie très à l’Ouest. Je profite des longues nuits d’allaitement pour lire Glenn Cook, Tad Williams, Karenn Miller, Greg Keyes, Pierre Grimbert et Margaret Weis. Début 2012, je prends la décision douloureuse d’arrêter la chirurgie. Une amputation. Pendant longtemps, je continuerai d’opérer la nuit dans mes rêves.

Juin 2012 : Après un premier mois passé à dormir et faire la sieste, des histoires arrivent dans ma tête. Il devient de plus en plus difficile de les garder pour moi, alors je commence à les écrire sur un écran d’ordinateur.

Juin 2012 –2017 : L’écriture devient aussi importante dans ma vie que la lecture. En mai 2014, après avoir terminé Cité noire, le premier tome  de la trilogie Havensele, je découvre le forum CoCyclics, un forum de bêta-lecture réservé aux littératures de l’Imaginaire. J’y retravaillerai Cité noire en même temps que j’écrirai la suite, Cité blanche. C’est aussi l’occasion pour moi de faire connaissance avec de nombreux autrices et auteurs avec qui je noue de puissants liens d’amitié.

2017-2020 : Soumission stressante à une vingtaine d’éditeurs en janvier 2018 de Cité noire. Le roman sera accepté en avril par Emmanuel Millet, de Rroyzz éditions et sort en novembre 2018. Le tome 2 est achevé et corrigé en juin 2018 pour une sortie en avril 2019. Je commence l’écriture de Cité rouge en février 2018 pour un premier jet qui se terminera en mai 2019 juste avant les Imaginales. Les corrections prendront par la suite 7 mois. J’enchaîne durant toute l’année 2019 les dédicaces et les salons pour mon plus grand plaisir, l’occasion de découvrir de nouveaux lecteurs, mais aussi des personnes incroyables parmi les auteurs, les exposants et les organisateurs.  2020 commence sous de sombres auspices. En raison du confinement, la sortie de Cité rouge se fera sous forme numérique en avril 2020 avec une sortie retardée à mai pour le livre papier.

2020 – : une autre histoire commence…