Hydralune

Fondé par six écrivains, le collectif indépendant Hydralune propose des récits s’inscrivant dans divers genres de l’imaginaire : de l’uchronie au space opera, du post-apo à la science-fantasy ; ce que tout un chacun appelle la SFFF.

La chronique a été rédigée par Andréa Deslacs, membre du collectif, directrice de publication de la revue Etherval et autrice de la multilogie de Gaslamp Fantasy – Heaven Forest – et de nouvelles SFFF.

Vous pouvez lire sa chronique ici.

Un extrait :Capture d’écran 2019-06-20 à 15.29.50

Il s’agit d’un premier roman de Charlotte Bona. La science-fiction n’est plus réservée aux auteurs masculins. Charlotte Bona apporte sa touche personnelle à ce genre, en basant son récit sur des personnages forts, en suivant une trame scénaristique solide et avec un fonds scientifique (sur le climat et les répercussions politiques et économiques) qui m’a impressionné. Il faut dire que je ne connais pas bien ce domaine, ni les organisations qui s’en occupent. On sent des recherches poussées dans le domaine.